Fédération des centres de Télé-Accueil

 


Présentation

La Fédération des centres de Télé-Accueil de Belgique ASBL regroupe les 6 centres de Télé-Accueil: Bruxelles, Namur-Brabant wallon, Charleroi, Mons-Hainaut, Luxembourg, Liège.

Fondée en 1976, elle a pour objectif de promouvoir et de coordonner l'activité des centres.

Le conseil d'administration est composé de : Marie-Christine Jacques, présidente, Olivier Martin, vice-président, et les directeurs des centres.

La Fédération est membre de la Confédération des services de Télé-Accueil de Belgique, avec la Federatie van Tele-Onthaaldiensten et Telefonhilfe.

Elle est également membre de l'International Fédération Of Telefonical Emergency Services (IFOTES)

Des origines à nos jours

« Avant de vous suicidez, téléphonez-moi ! » Cette courte phrase insérée dans les journaux londoniens en 1953 par le pasteur baptiste West est emblématique d’une préoccupation qui traverse l’Europe d’après-guerre. Le taux de suicide y est relativement important et diverses initiatives de prévention essaiment en Autriche, en Allemagne, en Italie, en Grande-Bretagne…. En même temps, un autre pasteur londonien, Chad Varah, propose des entretiens aux personnes en détresse et doit rapidement s’entourer de volontaires pour faire face à l’afflux de demandes. Ce sont les prémisses de la première ligne d’aide par téléphone, les Samaritains, qui existe toujours aujourd’hui.

Dans la mouvance de ces idées, un groupe d’intervenants catholiques se réunissent à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1958  et décident de créer une permanence téléphonique, qui va d’emblée se détacher de toute connotation religieuse. C’est ainsi que naît le premier centre de Télé-Accueil, à Bruxelles en 1959. D’autres centres vont se créer en Wallonie : Hainaut-Mons (1963) Liège () Charleroi(), Luxembourg () et Namur-Brabant wallon (1983). Tous les centres fonctionnent en A.S.B.L. Parallèlement apparaissent 6 centres néerlandophones, les Tele-Onthaal et un centre germanophone, Telefonhilfe.

Très rapidement ces services élargissent leur offre 24h sur 24 et outre les personnes en état de crise psychologique, accueillent au téléphone toute personne en difficulté ou en détresse qui souhaite trouver « Quelqu’un à qui parler » .

La Fédération des Centres de Télé-Accueil de Belgique naît en 1977, de la scission d’une fédération nationale qui regroupait les communautés francophones et néerlandophones.

La fédération internationale des services d’aide par téléphone, IFOTES, existe quant à elle depuis 1967 et regroupe des postes de 30 pays. Citons, entre autres, S.O.S. Amitié en France, La Main tendue en Suisse, Telefoonseelsorge en Allemagne…

Actuellement, 400 bénévoles assurent l’écoute dans les 6 centres de la partie francophone du pays. Pour ces 6 centres, plus de 157.000 appels ont été décrochés en 2006.

Parmi ceux-ci, 61% sont donnés par des femmes et 39% par des hommes. Pour les appels où nous disposons de ces informations, nous pouvons dire que 69% des appelants sont âgés de 26 à 40 ans et que 14% ont moins de 26ans. Les 3 thèmes les plus fréquemment abordés sont dans l’ordre les difficultés relationnelles, les problèmes de santé mentale et le sentiment de solitude. 60% des appels proviennent de personnes vivant seules, 6% de familles monoparentales, 20% de personnes vivant en famille et 12% en couple.

Pour plus de détails consultez le rapport d’activités.

Rapport d'activités

 

Texte à imprimer


Fédération des centres de Télé-Accueil de Belgique

Siège social: 99, Boulevard de Waterloo 1000 Bruxelles

Téléphone 04/342 77 78

N° de compte : IBAN BE21 3100 1686 0003

Bic BBRU BE BB

Tout don de 40€ et plus bénéficie d'une exonération fiscale